La vida en Espíritu Santo


El derramamiento del Espíritu no es un hecho en el pasado que ha terminado: Pentecostés como una experiencia transformadora provocada por el Espíritu Santo, está todavía en curso en la Iglesia.


La grâce pentecostale


La prière FIAT qui invoque le Saint-Esprit nous introduit, en union avec Marie, au cœur des mystères joyeux, douloureux et glorieux de Jésus. Cette prière vise à recréer en nous ce que les apôtres ont expérimenté au Cénacle de Jérusalem lorsque, en prière avec Marie, ils ont attendu la venue de l’Esprit Saint qui les transforma et leur donna courage et puissance pour porter l’Evangile au cœur du monde.  Il nous rappelle notre devoir à tous ‘d’agir notre prière’.

Le Le cardinal Danneels, en approuvant et recommandant, en termes chaleureux, le chapelet FIAT, souligna cette référence au Cénacle:

"Que ce petit chapelet ‘FIAT’ puisse trouver son chemin dans les familles pour qu’elles deviennent autant de Cénacles d’apôtres, réunis autour de la Vierge Marie, pour recevoir l’Esprit de Pentecôte".

Le pape Jean-Paul II a voulu, à dessein, lier l’ouverture de l’année mariale en 1987 à la fête de la Pentecôte.  Il soulignait, par là même, le rôle et la place de Marie dans la ‘Nouvelle Évangélisation’ qui prolonge la Pentecôte initiale. Toute cette spiritualité est exprimée symboliquement dans la petite médaille qui y est attachée.

En union avec Marie


Au recto de la médaille se détache l’image de l’Esprit Saint symbolisé par une colombe couvrant Marie de son ombre à l’heure du FIAT de l’Annonciation.

Marie est symbolisée par un diamant, pierre précieuse et pure entre toutes, qui capte et reflète fidèlement les rayons qu’elle reçoit.  Les rayons lumineux qui l’enveloppent évoquent les dons et les fruits du Saint-Esprit.  En invoquant le Saint-Esprit, en union avec Marie, nous demandons qu'Il nous fasse pénétrer dans le Secret de Marie qui doit nous unir plus profondément à Jésus.

Comme l'écrivait St. Louis-Marie de Montfort : ‘Quand le Saint-Esprit, son Epoux, a trouvé Marie dans une âme, Il y vole, Il y entre pleinement, Il se communique à cette âme, abondamment et autant qu’elle donne place à son Epouse’ (Traité n°36).

Dieu a voulu la coopération de Marie pour réaliser son plan de salut sur le monde.  Nous unir à Elle, dans une dépendance filiale, c’est entrer, nous aussi, dans l’alliance entre le Ciel et la terre, entre l’Esprit Saint et Marie.  S’unir à Marie, pour mieux s’ouvrir à l’action de l’Esprit Saint, est le secret de toute fécondité apostolique.

A travers les âges, l’expérience - en particulier celle des saints - atteste combien la dépendance filiale vécue envers Marie, fait croître et épanouir la vie du Christ dans le cœur des chrétiens.

Notre mission trinitaire


Au verso de la médaille, nous voyons les trois personnes de la Trinité symbolisées par les trois cercles et marquées par la lettre P (Pater), F (Filius), S (Spiritus).

Le mot FIAT, qui figure au centre des cercles, invite à nous unir au FIAT de Marie en disant OUI à Dieu, à son plan sur nous, acceptant notre mission chacun selon sa situation personnelle dans le monde :

  • OUI au Père, Créateur et Providence des hommes : cet appel s’adresse en particulier à ceux qui ont à défendre et à promouvoir les valeurs chrétiennes au plan de la vie sociale et publique.
  • OUI au Fils, qui est venu ‘pour évangéliser les pauvres’ et s’identifier à eux au point de faire du service des pauvres - de toutes les pauvretés - le signe auquel on reconnaîtra ses disciples.
  • OUI au Saint-Esprit, qui veut que nous portions au monde le feu de la Pentecôte ‘jusqu’aux extrémités de la terre’, par le témoignage de la parole et de la vie.

Enfin, la Croix rappelle le calvaire, et la lettre M, Marie au pied de la Croix,

Il nous faut apprendre à communier à Dieu à travers la souffrance.  C’est l’heure de notre FIAT, qui rejoint celui de Jésus à l’Agonie.

La Croix est entourée de 12 étoiles symbolisant les 12 Apôtres, porteurs de l’Eglise naissante et garants de l’Evangile.

L'apostolat FIAT


Tout l'apostolat FIAT tend à mieux comprendre - et au besoin à retrouver - notre identité chrétienne, condition première pour toute nouvelle évangélisation, et de nous aider à stimuler le devoir inhérent à notre profession chrétienne de faire connaître l’Evangile au monde en paroles et en actes.  A ce titre, la prière FIAT qui introduit la récitation du chapelet FIAT constitue un appel et un aiguillon.  Ce n’est pas un chapelet ‘de tout repos’ et c’est tant mieux, s’il nous paraît parfois inconfortable.

On peut dire que le chapelet FIAT, à la fois classique et nouveau, est éminemment un chapelet familial, œcuménique et évangélique.  Le chapelet FIAT se prête facilement comme instrument de formation chrétienne.

+ L. J. Cardinal Suenens, 25 mars 1985 Fête de l’Annonciation