Les biographies

Souvenirs et espérances

Dans une lettre publique au sujet de son prédécesseur, le cardinal Danneels, Primat de Belgique, écrivait : ʺDurant le synode, le Saint-Père m’a dit explicitement que le cardinal Suenens a joué un rôle décisif durant le Concile Vatican II et que l’Église universelle lui doit beaucoup.ʺ

Les Souvenirs et Espérances confirment amplement cette appréciation. Rédigées d’une plume alerte, entrecoupées de souvenirs inédits sur les papes de notre temps, ces pages – capitales pour l’histoire de l’Église contemporaine – passionneront le lecteur. Il y trouvera inspiration et information, explication du passé et ouverture sur l’avenir.

Paul VI et Jean-Paul II lui confient l’accompagnement du Renouveau charismatique. Le cardinal Suenens est titulaire du Prix Templeton For Progress of Religion. (1991)

 

Les imprévus de Dieu

Après Souvenirs et Espérances, livre qui valut au cardinal Suenens le Grand Prix de la Francophonie, décerné par l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre, voici Les Imprévus de Dieu qui font suite.

Ce livre nous introduit dans les hasards profonds qui ont marqué sa vie. Le Cardinal y révèle en particulier sa collaboration étroite – pendant près d’un demi-siècle  – avec une personnalité hors du commun, Veronica 0’Brien, d’origine irlandaise, qui fut très proche aussi du pape Paul VI et du cardinal Benelli. Grâce à leur confiance, elle joua un rôle discret – mais décisif – dans l’accueil par Rome du Renouveau charismatique.

L’exemple vécu, à divers plans, de cette complémentarité, dans la différence entre ʺinstitutionʺ et ʺcharismesʺ, pourrait aider à éclairer et nuancer les débats en cours sur la place de la femme dans l’Église – à valoriser ʺplus, mais autrementʺ. (1993)

 

Le Roi Baudouin. Une vie qui nous parle

“La rédaction de ce livre a été pour moi le plus imprévu des imprévus de Dieu. Dans mes Mémoires qui portent les titres : Souvenirs et Espérances et Les Imprévus de Dieu, je m’étais rigoureusement interdit, par devoir de discrétion, toute allusion au Roi Baudouin qui ne fût pas du domaine public.

Sa mort inopinée m’impose à présent un impératif inverse: celui de faire connaître certains aspects inconnus de sa personnalité, aspects qui font toucher du doigt sa profonde humanité et, pour les chrétiens, l’animation spirituelle hors du commun de sa vie.

Mon témoignage personnel portera sur une importante tranche de vie du Roi défunt, de 1960 à 1993. Comme sous-titre, j’ai choisi : Une vie qui nous parle. J’espère qu’à travers ces pages on reconnaîtra l’accent de sa voix et l’émouvant message de sa vie”.

+ L.J. Cardinal Suenens,            11 février 1995, Fête de Notre-Dame de Lourdes.