Une histoire d’amour en cascade



Voici une belle histoire d’apostolat entendue il y a quelques jours et mise par écrit avec autorisation de la personne concernée.

 

Il a suffi d’oser demander !

Une mère de famille venait de signer son contrat comme enseignante du cours de religion en école primaire (6 à 12 ans).  Elle était profondément désireuse de transmettre aux enfants le message de l’Amour du Christ, bref l’Amour lui-même avec un grand « A » = Dieu Lui-même.

Consciente de la grandeur de la tâche, la nouvelle enseignante demande à une connaissance habitant à 50 kms de là de bien vouloir prier pour elle les jours où elle donne cours. Celle-ci lui répond que ce n’est pas tellement « son truc » mais par contre, elle-même a une voisine aveugle, âgée et assez seule qui sera sûrement enchantée de prendre en charge cette mission de prière bien précise.

Les rouages se mettent en route : la voisine aveugle est d’accord de prier chaque fois que l’enseignante entrera dans une classe. Elle reçoit les horaires des cours de religion et dès que l’enseignante entre dans une classe, elle se met en prière pour l’enseignante et pour ses élèves. De son côté, l’enseignante explique aux enfants au début du cours qu’une personne aveugle prie pour chacun d’eux pendant le cours de religion. Elle leur rappelle à chaque cours d’avoir une pensée pour cette dame seule et aveugle qui prie fidèlement pour eux durant tout le cours.

 

Départ au Ciel …

Au fil du temps un lien si fort s’est tissé entre cette priante et les enfants – ils ne l’ont pourtant jamais rencontrée – que le jour où elle décède, ils en sont tout bouleversés. Ils se mettent à faire des dessins de cœurs et à écrire pour la défunte des messages d’amour dignes d’être destinés à leur maman. L’enseignante en a les poches pleines le jour où elle se rend aux funérailles de cette lointaine priante, aveugle et un peu abandonnée par son entourage mais si généreuse de sa prière.

A l’église il n’y a quasi personne pour la messe de funérailles, mais le cercueil est par contre entouré de plus de 150 dessins de cœurs et de messages de tendresse, ceux offerts par les enfants pour qui elle a prié si fidèlement chaque semaine.

 

 

© S.d.V. pour l’Association FIAT.