Saint Joseph, une grâce à capter pour notre temps



En la fête de saint Joseph, la liturgie s'ouvre par ces mots:

Dieu tout-puissant, à l'aube des temps nouveaux tu as confié à saint Joseph la garde des mystères du salut.
Accorde maintenant à ton Eglise toujours soutenue par sa prière de veiller à leur achèvement.

Saint Joseph est trop souvent représenté sous l'image d'un vieillard qui pourrait être le père de Marie. On semble vouloir camoufler qu'il est l'époux de Marie et que leur mariage fut un vrai mariage d'amour. Le malaise naît d'une inintelligence de l'amour conjugal authentique. Dans un petit livre Joseph l'homme juste Marcel Colin - un frère mariste - y consacre un chapitre, sous le titre Savoir Aimer. Nous en détachons ces lignes:

Marie et Joseph s'aimaient, tendrement. En les regardant, nous comprenons que l'amour vrai, comme la chasteté vraie d'ailleurs, veut l'oubli de soi et le respect d'autrui, don de soi et service des autres... Nazareth est une école d'amour, non d'amour désincarné, mais d'amour plus fort, plus vrai, plus sincère. Ecole d'amour et de transparence : école de charité ...
Il serait bon de comprendre que Marie et Joseph s'aimaient.

Page1b-Photo2

Veronica O'Brien écrivait à ses collaboratrices de la Légion de Marie :

La majorité des gens lient amour et acti- vité sexuelle, et si on ne peut satisfaire cette dernière, ils croient qu'ils sont frustrés de l'amour; et ils traversent la vie avec leur cœur et leur âme privés d'amour. Or nous avons précisément été crées pour aimer : quelle existence humaine en porte-à-faux si l'amour ne colore pas chaque heure, chaque minute de notre vie. "Ils croient qu'ils aiment Dieu parce qu'ils n'aiment personne.”  Pesez ces paroles profondes de Péguy, et faites-les comprendre autour de vous.A chacun de ceux que Dieu nous a confiés nous avons à témoigner la tendresse d'une mère, d'une épouse, d'une sœur, d'une fiancée, bien que l'expression de cette tendresse devra varier selon les circon- stances; mais elle doit être là, sous-jacente, prête à se manifester en paroles et en actes, en éveil selon chaque indication de la divine Providence. 

 

Source: L.J. Card. Suenens, Cher Saint-Joseph, Malines, FIAT, 2002