Prier dans une vie trépidante, est-ce mission impossible ?



En fait, il y a autant de formes de prières qu’il y a de personnes désireuses d’entrer en contact avec Dieu, sans examens à la clé ! Il suffit …

Il suffit de brancher le fil de la communication, de se laisser prendre par la main de Jésus.  Quelle merveille d’avoir cette liberté devant Dieu! Sans hésiter, nous pouvons adapter la prière  à notre vie. Alors, pourquoi ne pas chercher précisément la prière qui conviendra le mieux à notre mode de vie ? Mère Teresa de Calcutta n’avait pas peur de dire à ses sœurs : «  quand il y a urgence de l’action, c’est alors qu’il y a urgence de la prière ».

 

Les suggestions de la Bible

Jésus nous a donné de belles pistes durant sa vie terrestre. Osons ouvrir le Nouveau Testament pour les trouver, comme cette invitation à prier« Notre Père ».
Marie, sa mère, nous offre sa belle prière du Magnificat – toute louange et reconnaissance ‒.
L’ensemble de la Bible nous propose une grande variété de prières pour toutes les circonstances de la vie à travers les psaumes et bien d’autres textes.

 

Des saints pour modèles

Les saints connus ou moins connus laissent tous des formes de prière dont nous pouvons nous inspirer suivant nos circonstances de vie et nos tempéraments.
Certains ont fait de toute leur vie une prière en l’offrant pour partir comme missionnaires, en acceptant la persécution plutôt que de renier le Christ, en soignant les plus pauvres de ce monde jusqu’au total épuisement de leurs forces physiques. Leur jusqu’au-boutisme, leur manière de trouver la force en Dieu seul était leur prière et cela nous laisse sans voix tellement leur vie était prière.
Thérèse de Lisieux a réussi, elle, à devenir patronne des missionnaires alors qu’elle n’avait jamais quitté la clôture de son couvent. Avec l’aide de Dieu, l’inspiration de l’Esprit Saint, l’humble présence de Jésus Enfant et le réconfort de Marie, elle a été capable d’adapter sa prière en fonction de sa vie pour mettre les missions au cœur de sa vie. Etonnant contraste !

 

Le temps à consacrer à la prière ?

Le verset 4 du psaume 90 (89) nous rappelle que pour Dieu, mille ans sont comme un jour… alors, la durée de la prière importe peu pourvu que notre cœur soit sincèrement désireux d’entrer en contact avec Dieu. Il connaît notre cœur et nos pensées mieux que nous-mêmes.
Ceux qui sont hyper-occupés peuvent vivre leurs multiples activités en présence de Dieu, le tout est de mettre Dieu dans le coup et d’entrer en dialogue avec Lui, justement dans le vif de l’action : faire tout avec Lui plutôt que de Le laisser à la fenêtre.
Ceux qui sont des contemplatifs trouveront au contraire dans le silence l’occasion de se mettre à l’écoute de Dieu.
Pour ceux qui vivent le doute et le questionnement sur leur vie, leur doute est déjà prière.
Dieu nous laisse choisir grâce à notre imagination et à notre liberté la manière d’entrer en communication avec Lui. Quel cadeau Il nous fait de nous laisser aller à notre rythme ! Oserions-nous renoncer à tenter notre chance ?

 

Pas d’examen à la clé sur la qualité de notre prière !

Nous sommes tous appelés à vivre en présence de Dieu pour  être mieux présents à nos frères… même si cela nous demande un long parcours plein de méandres … Dieu est là à chaque tournant prêt à nous soutenir et à rendre le chemin lumineux même dans l’obscurité. Notre prière, ce sera ce petit oui de rien du tout qui permettra à Dieu de faire de grandes choses à travers nos toutes petites choses. Et si cela nous paraît très difficile, nous avons encore la ressource de nous jeter littéralement dans les bras de Marie, la Mère de Dieu et notre Mère.

Oui, la prière est possible pour chacun !

 

SdV