L'Office des humbles

L’Office des humbles



L’Angelus

Sabine de Villenfagne

L’origine

La prière de l’Angélus était traditionnellement récitée 3 fois par jour. Dans de nombreuses paroisses les cloches sonnaient l’Angélus.

“Cette belle prière n’a pas besoin d’être rénovée: sa structure simple, son caractère biblique, son origine historique qui la relie à la demande de sauvegarde dans la paix, son rythme quasi liturgique qui sanctifie divers moments de la journée, son ouverture au mystère pascal qui nous amène, tout en commémorant l’Incarnation du Fils de Dieu, à demander d’être conduits ‘par sa passion et par sa croix jusqu’à la gloire de la résurrection’, font que, à des siècles de distance, elle conserve inaltérée sa valeur et intacte sa fraîcheur.” (Extrait de l’exhortation Marialis Cultus §41, du saint pape Paul VI, comme rappelé sur le site “Une minute avec Marie” le dimanche 22 mars ).

L’Angélus trouve son origine au Concile de Clermont en 1095 à la demande du pape Urbain II mais la pratique des 3 Angélus quotidiens avec la récitation de 3 Ave ne fut officialisée qu’en 1476. Comme le souligne le saint pape Paul VI, aujourd’hui encore cette prière conserve inaltérée toute sa valeur.

De nos jours …

D’ailleurs feu le cardinal Danneels, archevêque du diocèse de Malines – Bruxelles de 1979 à 2010, témoignait un jour devant un groupe de retraitants qu’il priait tous les jours l’Angélus à midi en le dédiant aux si nombreuses intentions qui lui étaient confiées.
Il expliquait que c’était l’occasion pour lui de faire un peu d’exercice physique en marchant dans son jardin jusqu’à la statue de la Vierge. Ces quelques minutes de bol d’air étaient bénéfiques pour sa santé en même temps qu’offrande pour toutes les causes en appel de prière.

Pourquoi pas ?

Pourquoi ne pas se réapproprier cette pratique en choisissant un horaire adapté au mode de notre vie ? Cette belle prière ponctuera notre journée d’un arrêt agréable pour Dieu.

La prière de l’Angélus

L’ange du Seigneur apporta l’annonce à Marie.

Et elle a conçu du Saint-Esprit.

Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.
Vous êtes bénie entre toutes les femmes
et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni.
Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs,
maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.

Voici la Servante du Seigneur.

Qu’il me soit fait selon ta parole.

Je vous salue Marie…

Et le Verbe s’est fait chair.

Et il a habité parmi nous.

Je vous salue Marie…

Priez pour nous, sainte Mère de Dieu.

Afin que nous devenions des promesses du Christ.

Prions. Que ta grâce, Seigneur notre Dieu, se répande en nos cœurs. Et maintenant que nous connaissons, par le message de l’ange, l’Incarnation de ton Fils bien-aimé, fais que nous soyons conduits, par sa Passion et par sa Croix, portés par la foi de Marie, jusqu’à la gloire de la Résurrection.
Par le Christ, notre Seigneur. Amen.