Former une communauté réelle

Former une communauté réelle



Il n’y aura pas d’évangélisation sans l’existence d’une communauté réelle. Les groupes juxtaposés, les activités accumulées ne font pas la communauté.

La communauté n’existe qu’en fonction, non de l’addition, mais de la communion réelle de ses membres. Notre effort doit donc consister d’abord en une communion réelle entre nous. Voulez-vous que nous formions une famille ?

Une famille

Une famille et non pas une secte. Une famille n’est pas un groupuscule centré et replié sur lui-même ; une famille est pour chaque membre l’occasion de grandir, d’être lui-même au-delà de lui-même, l’occasion de devenir ʺquelqu’un pour autruiʺ. La famille est une entité ouverte sur l’extérieur : elle prépare, forme et protège, mais pour envoyer. Il ne s’agit pas de se conformer à un modèle, mais de déployer dans le Christ tout ce qu’on peut être et faire pour les autres.

La famille n’est donc pas un ʺentre soiʺ, mais un ʺpour tousʺ. Il faut même ne pas s’être choisis, car cette part d’ascèse et de don est constitutive d’une vraie famille, et partant, d’une vraie communauté, et partant d’une paroisse missionnaire. Par paroisse missionnaire, j’entends une paroisse qui ʺrefaitʺ des chrétiens. Qu’est-ce qu’une mère qui rejetterait son enfant parce qu’il ne correspondrait pas à ses attentes ? un enfant qui renierait son père parce qu’il ne céderait pas à tous ses caprices ? La famille suppose générosité et loyauté. Aimer, c’est toujours prendre le risque d’être trahi ou d’être déçu, c’est porter le poids d’une possible ingratitude. Mais qu’importe, il faut aimer, nous n’avons pas d’autres choix dès lors que nous sommes chrétiens.

Le père Grégory Woimbée (Vice-recteur de l’Institut catholique de Toulouse°.

© Magnificat, Édition Octobre 2019, Paris, pp. 388-389..

Lire plus sur Magnificat (Info et abonnements):  http://francais.magnificat.net

Le Roi Baudouin “Le Roi Baudouin, Le secret d’une vie”